dimanche 19 avril 2009

La Belgique est un pays de sauces

C'est bien connu, les voyages décentrent le voyageur et lui font découvrir, paradoxalement, son pays (alors qu'il se trouve dans un autre) (d'où le paradoxe, c'est bien ça). Il se rend compte alors que certaines manières de faire qui lui semblaient naturelles et universelles sont en fait propres à chez lui (ainsi le vocabulaire, sujet plusieurs fois abordé).

Je ne vous apprends pas grand-chose en énonçant ce lieu commun. Mais cela me permet d'introduire le post qui suit.

Vous avez peut-être une idée, avec le titre ci-dessus, de la spécificité belge qui nous intéresse aujourd'hui. J'avais déjà pressenti le constat que je vais vous présenter lors de mon séjour en Suède. Là, on me dit un jour avec dégoût : "oui mais vous, en Belgique, vous mangez ce truc blanc, la "mayonnaise", et vous trempez les frites dedans!". Hé oui, on mange de la mayonnaise [mais au moins, chez nous, le popcorn est sucré (et tac), comme Dieu l'a créé au Commencement, pensai-je tout bas][remarque à éviter en Suisse, cependant, si vous ne voulez pas froisser les autochtones, il paraît que l'on consomme aussi du popcorn salé ici]. Ceci peut vous sembler n'être qu'une anecdote, mais essayez de trouver de la mayonnaise dans un MacDo en Suède... impossible. Seulement du ketchup.

Bon. Donc les Belges mangent de la mayo. Fort bien. Mais ils ne sont pas les seuls, nos voisins français aussi, à ce que je sache. Où est la spécifité, alors?

Hé bien, il semble bien que le Belge a une CULTURE de la sauce. Je m'explique. Les frites, par exemple. En Suisse, quand tu prends des frites (il n'y a pas de friteries, alors disons dans un Kebab), il n'y a pas 36 sauces à mettre dessus. Généralement, mayonnaise et ketchup. Je pense du moins (Anne ou quelqu'un d'autre, si je me trompe, vous me corrigez). Il y a donc une culture PAUVRE de la sauce, ou pas de culture de la sauce tout court. En Belgique, en revanche, il y a pléthore de choix, c'est ça qui est drôle. La preuve? Voici le panneau de commande de l'une des friteries près de chez moi.

En vert, vous avez le choix de sauces, c'est assez explicite je pense. Personnellement, j'ai un petit faible pour l'andalouse, la samouraï et la brasil (qui ne se trouve pas sur ce panneau, comme d'autres, par exemple la sauce chasseur).

Quand vous commandez un ravier de frites en Belgique, c'est donc un festival de saveurs qui s'offre à vous, par l'intermédiaire de toutes ces sauces!

Toujours dans cette culture de sauces, il y a aussi une habitude de consommer des "salades"(pas aussi diététiques que les salades classiques). Voici par exemple, dans le rayon charcuterie d'un Colruyt (autre spécifité belge, du hard discount style Aldi ou Lidl), l'espace réservé à ces petites barquettes.

Vous pouvez ainsi acheter une salade de thon mayonnaise, de thon piquant, de poulet hawaï, de poulet cocktail, de poulet curry, etc. Très simplement, il s'agit donc de thon ou de poulet avec une sauce. C'est tout!

"Et... c'est pour tremper les frites?"

Pas exactement... c'est pour étaler sur tes tartines! La preuve en images :



Aan tafel!

C'est ainsi que dans toute sandwicherie en Belgique, en plus des classiques comme le club (appelé Dagobert), le jambon-beurre ou le jambon-fromage, vous trouverez toutes ces salades (que la sandwichière se fera un plaisir d'étaler sur votre baguette d'un geste expert, telle un maçon égalisant un ciment goûtu avec sa truelle).

Voilà pour cette spécifité culinaire belge! La prochaine fois que vous commandez des frites ou un sandwich en Belgique, ouvrez l'oeil, vous verrez.

Est-ce diététique? Hé bien... poser la question, c'est y répondre! Mais comme toujours, c'est souvent ce qui est le plus gras qui est le meilleur:)

Il faudra une fois que je vous raconte le Dagburger du P'tit Gourmand... les Namurois savent de quoi je parle!

Pour ceux qui voudraient approfondir la question de la goûteuse malbouffe belge, je vous conseille :
- Dikkenek, avec ce magnifique passage où Claudy Faucon, en direct des abattoirs d'Anderlecht, nous explique comment est faite une fricandelle ;
- le site de Devos-Lemmens, entreprise belge de sauces et condiments, sur lequel vous pourrez baver devant tous ces pots de sauce (ou pas).

Attention à votre ligne, tout de même.

4 commentaires:

  1. J'ai mal au bide... tellement j'ai ris, mon ami...

    RépondreSupprimer
  2. Sandwiches aux frites, sauces par dizaines... ça fait rêver, c'est certain!

    Dieu n'a pas crée la Belgique en vain. Quant au Pop Corn, je crois que les Evangiles sont désespérément muette sur le sujet; il faudra donc aller creuser un peu le sujet...

    Au fait sauce "Brasil" et "Brésilienne", c'est pas un peu pareil non ? ;-)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien ri en te lisant! Euh, objectivement, je crois qu'on peut dire que la Belgique a une culture de la sauce bien plus riche que la Suisse. C'est une question goût, mais pour moi, la seule sauce vraiment bonne avec les frites, c'est le ketchup ;-) Il faut dire que lors de mon seul séjour en Belgique (4 jours à Namur), je n'ai pas eu l'occasion de goûter à toutes les sauces... il faudra que j'y retourne.

    En ce qui concerne le popcorn, on en trouve principalement du salé en Suisse, mais aussi du sucré au chocolat ou caramel (beurk).

    A part ça, je suis très contente d'avoir lu ton article qui m'a appris plein de choses au-delà du mythique "moules/frites"!

    RépondreSupprimer
  4. Et depuis, il y a encore tellement d'autres sauces qui se sont ajoutées à la liste. Ma préférence va pour la bonne mitraillette hamburger ketchup. Pas très diététiques mais tellement bon.

    Ce que j'aime particulièrement aussi, ce sont nos sandicheries. Pour être allé quelques fois en France, j'ai pu constater une différence énorme. En France, vous trouverez quelques sortes de sandwichs, généralement préemballés. En Belgique, soit vous commandez un sandwich présent sur la carte qui sera préparé devant vous, soit votre propre sandwich avec tout ce que vous souhaitez. La carte n'est là que pour donner une indication au client des possibilités. Tous les produits sont frais et visibles (viandes, viandes poissons et volailles en sauce, charcuteries, fromages, crudités). Et si on évite les grandes villes, les prix sont très intéressants (2,50€ pour un tiers de baguette avec crudités inclues).

    Que j'aime nos possibilités de petite restauration.

    RépondreSupprimer